Haikus of the tobacco shop’s grandpa

version française après l’anglaise

Here  I am, back in Paris after living 1 year and a half in Tokyo.
I was very sad to leave the country that is so dear to my heart, but it is this year the 160 th anniversary  of the French and Japanese relationships,  and Paris is filled with shows, exhibitions, and theatre plays produced by Japanese artists.
I am ready to face the challenges of this year : finishing my master degree in luxury management while working at Louis Vuitton’s headqarter as an assistant digital editor.

When I still lived in Tokyo, I walked every day in front of a small neighborhood tobacco shop, and I was very surprised to see haiku (Japanese poems celebrating the evanescence of things in the form of verse 5 – 7-5) every week, refering to current events or philosophical / trivial considerations. The shop owner’s creations were always funny and smart, but it is very hard to convey their subtilities in other languages.
I  want to share it with you translated (i did my best, be indulgent).

Version française

Me voilà de retour à Paris après avoir vécu 1 an et demi à Tokyo.
J’ai été très triste de quitter ce pays dont je suis très amoureuse, mais c’est cette année le 160e anniversaire des relations franco-japonaises et Paris regorge de spectacles, d’expositions et de pièces de théâtre produites par des artistes japonais.
Je suis prêt à relever les défis de cette année : terminer mon master en management du luxe tout en travaillant au siège social de Louis Vuitton en tant qu’assistant digital editor.

Lorsque j’habitais encore à Tokyo, je passais tous les jours devant un petit tabac de quartier, et j’avais la très belle surprise de voir des haïkus (poèmes  japonais  destinés à célébrer l’évanescence des choses sous la forme de vers de  5-7-5) toutes les  semaines, reprenant l’actualité ou des considérations philosophiques/ triviales.  Le propriétaire du tabac y apportait toujours des touches d’humour, qui sont malheureusement difficiles à rendre dans d’autres langues.
Je vous les partage avec   traduction (je fais de mon mieux, soyez indulgents).

Tout est plus simple quand on  met la faute sur le dos de papa.  Everything is simpler when you put the blame on dad’s back.
l’oreille de l’épouse qui fait semblant de ne pas écouter tout en écoutant.  The ear of the wife who pretends not to listen while listening

 

quelle belle situation que celle du chat dont le seul travail est de dormir. What a beautiful situation  for  the cat whose only job is to sleep.
le sentiment que la réserve d’agrafes est infinie. The feeling that the supply of staples is infinite.

 

 

 

 

 

 

Le sentiment que ce printemps apportera de nouveaux amis. The feeling that this spring will bring new friends.

 

 

 

 

 

 

 

ShanShan apporte le printemps sur la montagne  d’Ueno (le panda Shanshan né au parc d’Ueno qui a mis tout le Japon en joie). ShanShan brings spring to Ueno Mountain (Shanshan panda born in Ueno Park that has made Japan very happy).

 

 

 

Les vieilles personnes ont encore la pèche et peuvent toujours porter le Japon. Old people still have  it and can lift Japan up.

 

 

 

 

 

Si tu es simplement à mes côtés, ça me suffit. If you’re just by my side, that’s enough for me.

Leave a comment