Itô Jakuchû : Time traveling hens

Itô Jakuchû :  Time traveling hens

version française après l’anglaise

Spirituality in Japan is very present in everyday life. I felt my sensitivity at this level develop naturally over time, and I therefore feel particularly that my return to Paris coincides with Japonismes 2018.

Japonismes 2018 is the anniversary of 160 years of diplomatic relations between Japan and France and is the occasion of many exhibitions, plays, film screenings …

I will tell you about those that particularly touched me.

The first of this series is the exhibition « Jakuchû » at the Petit Palais. Itô Jakuchû is a painter of the Edo era (18th century). This exhibition is an invaluable chance to see his work because the collection belongs to the Japanese imperial family and is normally not exposed to the general public.
When exposed to light, the rolls have their colors tarnished, so it is very unlikely that they will be exposed again in the near future.

Jakuchu loves hens a lot, he owns several of them, and made them his muses. It represents the Japanese fauna and flora by infusing them with a vibrant soul that has survived the centuries, I have been sincerely intimidated by the eyes of some of these chickens. His art is intriguing because it seems timeless (it was also in rupture with the painting of his time, much calmer).

Go and see it quickly, and be, bewitched by these immortal gallinaceans too.

Version française

La  spiritualité au Japon est très présente dans la vie quotidienne.   J’ai  senti ma sensibilité à ce niveau se développer naturellement  au cours du temps , et  je ressens donc de façon toute particulière que mon retour à Paris coïncide avec Japonismes 2018.

 Japonismes 2018, c’est l’anniversaire des 160 ans  des relations diplomatiques entre le Japon et la France  et c’est l’occasion de très nombreuses expositions, pièces de théâtre, projections de films…

Je vais donc vous parler de celles qui m’ont particulièrement touché.

La première de cette série est   l’exposition « Jakuchû » au Petit Palais.  Itô Jakuchû  est un  peintre de l’ère Edo (18e siècle).   Cette exposition est une chance  inestimable  de voir son travail, car la collection appartient à la famille impériale japonaise et n’est normalement pas exposée au grand public.
Lors-qu’exposés à la lumière, les 30 rouleaux voient leurs couleurs ternies,  il est donc très peu probable qu’ils seront exposés de nouveau dans un futur proche.

Jakuchû aime beaucoup les poules, il en possède plusieurs dont il fait ses muses. Il représente la faune et la flore japonaise en leur insufflant une âme vibrante qui a traversé les siècles , j’ai notamment   été sincèrement intimidée par le regard de certaines de ces poules . Son Art est troublant tellement il semble intemporel ( il était en d’ailleurs en rupture avec la peinture de son époque, beaucoup plus sage ).

allez – y vite,et soyez, vous aussi, envoûté par ces   gallinacés immortelles .

Leave a comment