Penis Festival : Kanamara Matsuri

Version française à la suite de l’anglaise

There is a solution for every problem in Japan, and if you cannot buy it, there is surely a dedicated temple to which you can go to express your prayers.
For all that concerns your sexual problems, it is at the Wakamiya Hachimangu shrine, in Kawasaki (Kanagawa), and especially at the kanamara matsuri (also called penis festival).

The legend behind the creation of this temple is that a demon with long teeth settled in the vagina of a girl he fell in love. He was jealous, and tore two young men’s penises on their wedding night with the girl. She asked for help from a blacksmith who made a metal penis to smash the demon’s teeth. The penis then became a divine item to defeat the demons and a temple was built in his honor.
The Wakamiya Hachimangu shrine became very popular with prostitutes who came to pray there to be protected from sexually transmitted diseases.

When I was able to attend the festival, i could attend a penis making workshop using daikon (radish), the penises were then auctioned to collect funds for research against HIV.
The fesival consists of a procession of mikoshi in the form of a giant penis, the sale of the usual festival foods (plus a few in the theme specially created for the occasion) and dances. It was very surprising to see the Japanese always so discreet about sexuality to walk with huge penis in place of the nose, or licking lollipops in the form of penis while giggling.

The next festival takes place this Sunday (April 1st, do not miss it!).

Version Française

Il y a une solution pour chaque problème au Japon, et si vous ne pouvez pas l’acheter, il y a surement un temple dédié auquel vous pouvez aller exprimer vos prières.
Pour tout ce qui concerne vos problèmes sexuels, c’est au temple Wakamiya Hachimangu, a Kawasaki (Kanagawa), et plus spécialement lors du kanamara matsuri (aussi appelé pénis festival).

La légende à la base de la création de ce temple est qu’un démon aux longues dents s’installa dans le vagin d’une jeune fille car il était tombé amoureux d’elle et jaloux. Après avoir arraché deux pénis de jeunes hommes lors de leur nuit de noces, la jeune femme demanda de l’aide a un forgeron qui lui fabriqua un pénis en métal pour casser les dents du démon. Le pénis devint alors un item divin pour vaincre les esprits malins et un temple fut construit en son honneur.

Le temple de Kanayama est devenu très populaire auprès des prostituées qui venaient y prier pour être protégées des maladies sexuellement transmissibles.

Quand j’ai pu assister au festival, un atelier de confection de pénis a base de daikon (radis) était proposé, les pénis étaient alors vendus aux enchères afin de rassembler des fond pour la recherche contre le HIV.

Le festival consiste en une procession de mikoshi en forme de pénis geant, la vente des habituels street food de festival (plus quelques unes dans le thème spécialement crées pour l’occasion) et de danses. C’était très surprenant de voir les japonais toujours si discrets en ce qui concerne la sexualité se balader avec d’énormes pénis à la place du nez, ou en léchant des sucettes en formes de pénis tout en pouffant.

Le festival a lieu ce dimanche 1er Avril, ne le ratez pas !.

Leave a comment