彫刻の森美術館 – Chokoku no  Mori Museum

Version française à la suite de l’anglaise

Unlike the majority of models who come to work in Japan for only 2 or 3 months and leave, I have the chance to live on the spot and stay this time for a little over a year.
I see new colleagues coming and going regularly, which is a great opportunity to meet girls from all over the world and learn a lot about their culture and worldview.
Last Sunday, my new pretty friends and I went on an excursion to the city of Hakone. The Open Air Museum (Chokoku no Mori) particularly marked me and I’d like to introduce it to you.The Chokoku no Mori Museum is very far from the traditional museum in many aspects: The setting first, the fact that the museum is in the open air makes its atmosphere subject to the changes of the seasons.
That day, the sky was gray and the diffused light gave to all the pieces of Art between the sky and the mountains an uneasy air which perfectly suits them.
The selection is also notable: the curators seem to be facetious, and rather than exhibit classical works, the museum (opened since 1969) offers more than 120 sculptures in eclectic styles and all origins (Rodin, Calder, Caro, Dubuffet, Miro, Miyawaki, Niki of Saint Phalle, Vangi, Rosso, Henry Moore) which have the common point of being playful with the perception and leaves you intrigued all along the visit.
The approach of the museum visit is also original: many works are also playgrounds for children (which we took advantage of quite beyond the age limits).

     

You can also find a more traditional museum dedicated to Picasso, especially his ceramic works (more than 300 pieces!). Like the rest of the museum, the red thread of all the works is their wit, playing with the support of the ceramics and its curves.
After spending hours playing in the labyrinth, the gigantic colorful hammocks, the beehive and carp-fed structure, you can relax in the foot bath before having a tea in the museum cafe.

     
Friends : Johanna Didenko, Ruby Tuesdayn, Diana Jay Brown

Version francaise

Contrairement à la majorité des mannequins qui viennent travailler au Japon pour seulement 2 ou 3 mois et repartent, j’ai la chance de vivre sur place et de rester cette fois ci pour un peu plus d’un an.
Je vois donc partir et arriver de nouvelles collègues régulièrement, ce qui est une excellente opportunité pour rencontrer des jeunes filles du monde entier et apprendre beaucoup sur leur culture et leur vision du monde.

La fournée de cette fois ci a été particulièrement bonne, j’ai eu la joie de m’en faire des amies. Dimanche dernier, nous sommes allées toutes ensembles en excursion dans la ville de Hakone. Le Musée de plein air (Chokoku no Mori) m’a particulièrement marquée et j’aimerais vous le présenter.

Le musée Chokoku no Mori est très loin du musée traditionnel sous de nombreux aspects : Le cadre pour commencer, le fait que le musée soit en plein air rend son atmosphère soumise aux changements des saisons.
Ce jour-là, le ciel était gris et la lumière diffuse donnait à l’ensemble des œuvres entre le ciel et les montagnes un air inquiétant qui leur sied parfaitement.

La sélection également est notable : les conservateurs semblent être facétieux, et plutôt que d’exposer des œuvres classiques, le musée (ouvert depuis 1969) propose plus de 120 sculptures de styles éclectiques et de toutes origines (Rodin, Calder, Caro, Dubuffet, Miro, Miyawaki, Niki de Saint Phalle, Vangi, Rosso, Henry Moore) qui ont le point commun de se jouer de la perception et vous laisse intrigué tout le long de la visite.

L’approche de la visite du musée et aussi plus ludique : de nombreuses œuvres sont également des terrains de jeux pour enfants (dont nous avons profité en faisant tout à fait fi des limites d’âge).
      

Vous pourrez également trouver un musée plus traditionnel dédié à Picasso, particulièrement ses œuvres en céramique (plus de 300 pièces !). Comme le reste du musée, le fil rouge de l’ensemble des œuvres est leur cote espiègle, se jouant du support de la céramique et de ses courbes.

Apres avoir passé des heures à jouer dans le labyrinthe, les gigantesques hamacs colorés, la structure en forme de ruche et nourri les carpes, vous pouvez vous relaxer dans le bain de pied avant d’aller prendre un the au café du musée.

      

 

Leave a comment